La subvention de solidarité pour les personnes âgées (ASPA) est une aide qui permet aux personnes âgées à faible revenu de recevoir un minimum de ressources. Cette allocation remplace l’âge minimum de vieillesse, dont le nom est encore utilisé parfois.

Quelle est la différence entre l’âge minimum et l’ASPA ?

La subvention de solidarité pour les personnes âgées (ASPA) est destinée aux personnes âgées à faible revenu. Il vise à leur fournir un minimum de ressources. Remplace la vieillesse minimale.

A découvrir également : Quelle retraite avec 140 trimestres ?

Contrairement aux hypothèses populaires, l’âge minimum de vieillesse n’est pas une allocation ponctuelle, mais le nom générique donné à un ensemble de prestations (allocation pour les travailleurs âgés, allocation spéciale de vieillesse, aide à la vie, allocation complémentaire, allocation pour les mères ayant au moins cinq enfants, etc.) pour laquelle elle peut revendiquer des personnes âgées sans droits ou droits inadéquats.

Pour simplifier ce maquis hétérogène, l’âge minimum de vieillesse a été remplacé par la subvention de solidarité pour les personnes âgées (ASPA) en 2006. Cette nouvelle aide est basée sur le modèle du revenu minimum d’inclusion (RMI) et offre une subvention unique.

Lire également : Quel travail pour les plus de 60 ans ?

Les personnes qui reçoivent une ou plusieurs des prestations de solidarité constituant l’âge minimum de vieillesse peuvent choisir de continuer à les recevoir inchangées ou de bénéficier de l’ASPA en tant que nouveaux bénéficiaires.

Quelles sont les conditions d’attribution de l’ASPA ?

Pour pouvoir bénéficier de la subvention de solidarité pour les personnes âgées (ASPA), les conditions suivantes doivent être remplies :

être âgé

  • d’au moins 65 ans, ou 60 ans dans le cas d’une personne irrégulière reconnue pour son travail
  • ,

  • ou avoir un permis de séjour attestant la régularité de séjour en France (pendant au moins 10 ans pour un
  • étranger hors Union européenne) ; résidant en France ;
  • avoir des ressources mensuelles inférieures à un plafond mis à jour chaque année en avril.

ressources de limite de ressources ASPA 2019

par année Ressources par Mois
Personne individuelle €10,418,40

€868,20

Couple

16,174,59

€1.347,88

Environ 70% des bénéficiaires de l’ASPA sont veuves, célibataires ou divorcées. Les hommes, dont la période de travail est plus longue et plus régulière, ont une retraite plus élevée que celle des femmes.

Lorsque son mari décède, beaucoup de veuves doivent se contenter de la pension de survivant, c’est-à-dire la moitié de la pension perçue par les conjoints. Cette fonctionnalité est souvent insuffisante et les amène à postuler pour ASPA. En France métropolitaine, près de 500 000 personnes bénéficient de l’ASPA.

Bon à savoir :

  • Les personnes mineures qui n’ont pas atteint l’âge légal de la retraite et qui ne sont pas admissibles à l’ASPA peuvent recevoir la subvention supplémentaire d’invalidité (ASI), à condition qu’elles reçoivent une pension de survivant, une pension de veuf ou de veuf de vieillesse, une retraite anticipée ou une réforme pour dureté.
  • Depuis juin 2016, les soins complémentaires de santé (ACA) ont été automatiquement renouvelés pour les bénéficiaires de l’ASPA.

Comment puis-je m’inscrire à ASPA ?

ASPA est payée sur demande de destinataire. Il est possible de retirer un fichier du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) le plus proche de la maison des aînés.

Vous pouvez également demander directement aux services de la caisse de pension en fonction de votre situation :

  • vous devez demander à Cnav si vous recevez une pension de la Sécurité Sociale
  • , s’

  • adresser au MSA si vous êtes assuré auprès de la Mutualité sociale agricole.

Vous pouvez trouver des informations en ligne sur les sites respectifs de la retraite.

Le calcul de l’ASPA dépend des ressources et des plafonds régulièrement mis à jour par les fonds de pension. Le montant de l’allocation de solidarité pour personnes âgées (ASPA) est égal à la différence entre le maximum annuel (€10.418,40 en 2019) et le total des ressources des personnes âgées. Le montant annuel maximum ASPA pour un couple est de 16 174,59€.

Par exemple, si un aîné reçoit 7 500 euros par an, le montant de l’ASPA sera : €10 418,40 — 7 500€ = 2 918,40€ par an.

Certaines ressources ne sont pas prises en compte (aide au logement, allocations familiales, retraite du combattant…) Ainsi, les personnes âgées peuvent accumuler ASPA et l’allocation de logement personnalisée (APL) ou l’APA.

Le paiement ASPA est effectué à partir du premier jour du mois suivant la réception de la demande de subvention. En cas de changement de ressources, le bénéficiaire prend des mesures pour notifier le fonds de pension.

ASPA est une aide récupérable par héritagelorsque les actifs nets dépassent 39 000 euros. Contrairement à l’aide sociale pour l’hébergement (ASH), la récupération est limitée (en 2019) :

  • 6 939,60€ par an pour une personne seule, à 9 216,99
  • € par an pour un couple.

L’ Les montants recouvrés ne sont récupérés par la succession qu’en sus de 39 000 euros.