Vous êtes à la recherche d’un terrain pour accueillir votre projet de construction ? Comment choisir le bon ?

Voici quelques questions à vous poser avant d’acheter votre terrain (règle d’urbanisme, connexion de construction,…) et surtout où trouver les bonnes réponses !

Lire également : Pourquoi créer une société offshore en Andorre en 2021 ?

Secteur ou subdivision diffus ? Que choisir ?

Un terrain dans un secteur diffus est considéré comme « isolé » , ce qui signifie qu’il n’est pas situé dans un lotissement… mais ne vous inquiétez pas, cela ne signifie pas que la terre est complètement isolée.

A découvrir également : Pourquoi financer un projet ?

Construire sur un terrain dans une zone floue vous donne généralement plus de liberté de votre projet de construction car il est conforme aux règles de l’urbanisme. En fait, la construction dans certaines subdivisions peut faire l’objet d’une réglementation plus ou moins stricte en termes d’architecture (obligation de construire un garage pour toit plat), couleurs de revêtement, ou mobilier d’extérieur…

En général, quel que soit le terrain que vous voulez acheter, il est essentiel de vérifier les différents éléments de l’hôtel de ville  : constructibilité, coefficient d’occupation des terres (ou COS), règles d’urbanisme… et demandez au vendeur des connexions possibles aux réseaux à réaliser.

**

Constructible ou pas ?

Si vous choisissez un terrain situé dans un secteur diffus, il est essentiel de vérifier la constructibilité. Dans la mesure où le terrain que vous êtes convoité est situé dans une zone protégée ou agricole, il ne sera pas constructible.

Pour obtenir ces informations, nous vous invitons à consulter le Plan d’Urbanisme Local, PLU, (il remplace le PDV, Plan d’utilisation du Territoire) qui est disponible gratuitement à la mairie ou à la DDE (Direction Départementale de l’Equipement).

Quels sont les règles d’urbanisme à respecter ?

Avant d’acheter le terrain bâti de vos rêves, apprenez les règles de l’urbanisme à respecter pour vous assurer que votre projet de construction est en ligne avec eux.

En fait, même si vous jouissez généralement d’une plus grande liberté dans un secteur diffus, vous ne pouvez pas construire ce que vous voulez ou ce que vous voulez. Son projet devrait être intégré dans l’environnement et être conforme aux objectifs de l’aménagement et de l’aménagement du territoire .

D’ autre part, la municipalité peut vous imposer certaines règles : déploiement de la maison sur le terrain, volume habitable limité, architecture spécifique,…

Pourquoi un certificat d’urbanisme ?

Délivré à l’hôtel de ville, ce document est gratuit. Il fournit différentes informations sur la construction du terrain, les droits et obligations à respecter pour la construction.

Il existe deux types de certificats d’urbanisme :

  • le simple certificat d’information , délivré lorsque vous voulez des informations simples sur le terrain, sans projet de construction précis.
  • Certificat opérationnel, qui vous permet de vérifier la faisabilité de votre projet. (attention, ce document ne remplace pas le permis de construire)

Ma terre est-elle connectée aux réseaux ?

connexion aux réseaux n’est pas toujours effectuée : il est donctrès important de vérifier cet élément La , car cet aspect peut entraîner des coûts supplémentaires !

Dans le cas où tous les réseaux (eau, électricité, gaz, téléphone) sont déjà présents dans le sol, seule la connexion avec la maison sera nécessaire. D’autre part, si les différents réseaux sont répartis sur les parcelles ou ne sont pas présents sur le bord, vous devrez initier des procédures avec les entreprises revendeurs afin d’effectuer les travaux de connexion qui seront à vos frais.

( Un constructeur de maison a seulement le droit d’effectuer le raccordement sol/maison)

L’ espace de vie est-il limité ?

Une zone de construction maximale peut être définie si un coefficient de terre (COS) a été fixé.

SOC définit donc lasurface maximale à construire en fonction de la taille du terrain . Par exemple, si la superficie de votre terrain est de 700 m² et que le COS fixe est de 0,3, vous pouvez construire une maison jusqu’à 210 m².

En plus de ces quelques questions, il est également important de connaître les risques potentiels (technologiques, naturels ou sismiques) présents sur le terrain, ainsi que sur la nature du terrain. Ne paniquez pas ! L’objectif est de vous informer afin que vous puissiez prévoir les adaptations à apporter à votre projet de construction.

La recherche de terres peut donc être difficile, votre constructeur sera en mesure de vous conseiller et de vous alerter sur les adaptations nécessaires, mais aussi de vous mettre en contact avec vos partenaires terrestres.