Assurance auto : comment faire le bon choix entre assurance au tiers et formule tous risques ?

Quand il est question d’assurer son auto, on se demande fréquemment quelle formule choisir. Il faut dire que les compagnies d’assurance proposent de nombreuses options parmi lesquelles il est parfois possible de se perdre. Alors, assurance au tiers ou tous risques, laquelle se montre être la plus adaptée à votre cas précis ? C’est ce que nous allons essayer d’éclaircir en vous présentant dans ce billet les spécificités de chacune.

La formule au tiers

C’est la formule d’assurance auto la plus abordable sur le plan financier. Elle représente le minimum imposé par la législation, en l’occurrence la responsabilité civile. Chaque conducteur est en effet tenu de réparer les dégâts et dommages occasionnés à un tiers en cas d’accident dont il est responsable. Ceci est valable que le tiers en question soit un autre automobiliste, un motard, un cycliste ou un piéton. Il s’avère qu’assurer sa voiture au tiers est aussi idéal pour le cas des véhicules qui ne servent pas. Ces derniers doivent, eux aussi, être couverts par une assurance.

A voir aussi : Comment remplir une déclaration de dégât des eaux ?

Une assurance au tiers sera aussi idéale dans le cas d’un véhicule âgé. Celui-ci a perdu de sa valeur au fil des années et est peut-être arrivé à un point où le montant des dégâts à réparer en cas d’accident serait supérieur à la valeur intrinsèque du véhicule en lui-même. Cela ne présente que peu d’intérêt de l’assurer de manière optimale. Idem si vous ne roulez que peu fréquemment, que les distances que vous parcourez à l’année restent modestes. Vous êtes ainsi statistiquement moins à même d’être impliqué dans un accident, que ce soit de votre fait ou non. Être assuré au tiers est ainsi largement suffisant.

A lire en complément : Comment resilier une assurance auto sans motif ?

Le tiers est aussi une solution vers laquelle vous pouvez vous tourner si vous faites partie des assurés pour lesquels la cotisation est, de base, plus élevée que pour les autres. C’est notamment le cas des jeunes automobilistes, des personnes présentant un taux de malus, quel qu’il soit, mais aussi des personnes ayant vu leur contrat résilié par leur précédent assureur.

L’assurance tous risques

À l’opposé vous est proposée l’option tous risques. Plus onéreuse, elle offre selon toute logique et comme son nom le laisse entendre, une protection optimale. C’est ainsi une formule vers laquelle se tourner sans hésitation quand on possède un véhicule neuf, et à plus forte raison si l’on n’a pas encore terminé de payer le crédit le concernant.

Sans qu’il soit nécessairement neuf, votre véhicule gagne à être assuré tous risques tant que sa valeur s’avère conséquente, cette dernière commençant à vraiment devenir questionnable autour de 7-8 ans. Bien sûr, si cette voiture s’avère être un modèle haut-de-gamme, le tous risques reste intéressant quelle que soit son ancienneté ; il s’agit de fait de voitures présentant des frais de réparation plutôt coûteux. Vous avez ainsi tout intérêt à disposer pour elles d’une excellente couverture.

Comme pour la formule au tiers, les distances que vous êtes susceptible de parcourir à l’année ont leur importance. Plus elles sont élevées, plus vous avez intérêt à être couvert.

à voir