QU’ EST-CE QUE CSG ?

Créée en 1991 à l’initiative du gouvernement Michel Rocard, et depuis renforcée par tous les gouvernements, la cotisation sociale généralisée (CSG) est un prélèvement obligatoire qui contribue au financement de la sécurité sociale française, en plus des cotisations salariales.

Ses recettes sont destinées aux prestations familiales, à l’assurance maladie, à la perte d’autonomie par le biais du Fonds national de solidarité pour l’autonomie (CNSA), au remboursement de la dette sociale et aux retraites par le Fonds de solidarité pour la vieillesse (FSV).

A voir aussi : C'est quoi le cumul Emploi-retraite ?

QUI PAIE LE SGC ?

La CSG est déduite de la source du revenu total des résidents français qui sont dépendants d’un régime français d’assurance maladie obligatoire. Dans le cas où l’un des deux critères n’est pas rempli, le CSG et le CRDS ne sont pas dus tant qu’un bon d’impôt ou une carte de sécurité sociale.

Dans un premier temps, le financement de la protection sociale reposait uniquement sur les salaires et pénalisé les coûts de main-d’œuvre et le revenu par rapport au capital. Une partie des contributions a été remplacée par le GSE, qui est élargi pour inclure tous les revenus. Son taux en 2020 s’élève à :

A lire également : Quel est le pourcentage de cotisation pour les cadres ?

  • 9,2 % (6,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour le revenu d’entreprise et les revenus similaires (salaires, primes,…)
  • 9,2 % (6,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les revenus de fortune et de placements (plus-values mobiles et immobilières, loyer, contrats d’assurance-vie, intérêts sur compte d’épargne logement (CEL) ou régime d’épargne-logement (PEL),…)
  • 8,6% pour les revenus des jeux (loterie, casino, PMU…)
  • 8,3 % (5,9 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les revenus de substitution (pensions de retraite, pensions d’invalidité,…) supérieur à 22 941€ par an
  • 6,6 % (4,2 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les pensions de personnes dont le revenu est compris entre 14,781€ et 22,941€
  • 3,8 % (déductible) pour les pensions de personnes dont le revenu est compris entre 11 306€ et 14 781€
  • 0% pour les pensions de personnes dont le revenu est inférieur à 11 306€
  • 6,2 % (3,8 % déductible et 2,4 % non déductible) pour les prestations de chômage

FONDAGE ET CALCUL DU CSG

Le CSG et le CRDS sont calculés sur la base des éléments suivants :

  • Revenu de l’activité : salaires, salaires, fonds propres et intérêts, plan d’épargne de l’entreprise.
  • Revenus de substitution : pensions de retraite, pensions d’invalidité, prestations de chômage, RSA, retraite anticipée, indemnités journalières de maladie, maternité, accidents
  • Revenu en capital : capital mobile, revenus immobiliers, revenus d’épargne…

Le calcul du GSE dépend du type de revenu et du taux appliqué. Les gains d’emploi sont imposés à hauteur de 9,2% dans 98,25% du revenu brut (100 % si le montant dépasse 4 fois le plafond annuel de la sécurité sociale).

EXEMPTION CSG

L’ exemption s’applique aux revenus suivants :

  • Allocation de logement social (ALS) ou logement familial (ALF)
  • Prestations familiales
  • Aide au logement personnalisée (APL)
  • Rémunération versée aux apprentis et aux stagiaires.
  • Prestations de chômage et de retraite anticipée seulement si le prélèvement CSG a pour effet de réduire l’allocation en dessous du SMIC brut.
  • Remboursement des frais de transport dans la région parisienne.
  • Contribution de l’employeur aux billets de restaurant

mise à jour/12/18/2019