Le 3e pilier : Que faut-il savoir sur ce type de prévoyance ?

L’âge légal pour la retraite en Suisse est 65 ans selon le sexe. Bien qu’il existe un système de prévoyance obligatoire pour cette étape de la vie, les revenus peuvent ne pas être suffisants au moment venu.

Pour cela, il est plus prudent de constituer un autre capital ; le 3e pilier. Cet article vous expose l’essentiel sur ce type de prévoyance, des avantages aux conditions de retrait de fonds.

A lire également : Comment obtenir un relevé d'information ?

Quels sont les avantages d’une souscription au 3e pilier ?

Le 3e pilier est une prévoyance individuelle facultative. Il est tout de même préférable d’y recourir pour plusieurs raisons. Tout d’abord, avec un 3e pilier, vous avez une retraite garantie.

En effet, le 1er et le 2e pilier sont des prévoyances obligatoires pour tout salarié afin de garantir sa survie pendant la retraite. Mais ces deux souscriptions ne sont pas suffisantes pour vous permettre de vivre une retraite épanouie.

A lire aussi : Qui est bénéficiaire d’une assurance vie ?

Aussi, la souscription à cette prévoyance permet de mettre la famille à l’abri du besoin en cas de décès, d’accident ou de maladie.

Avec un 3e pilier, vous avez également un avantage fiscal non négligeable. Votre versement annuel est déduit du capital de la prévoyance, vous permettant ainsi de faire des économies.

Enfin, le 3e pilier offre la possibilité de quitter le statut de locataire pour obtenir son propre bien immobilier. En effet, il est possible d’hypothéquer le capital du 3e pilier pour obtenir un prêt immobilier à la banque.

Ce capital peut également servir à rembourser le crédit immobilier. Rendez-vous sur le site le3emepilier.ch pour avoir plus d’informations sur le 3e pilier.

Quels sont les différents types de piliers auxquels on peut souscrire ?

La souscription à un 3e pilier peut se faire sous deux différentes formes : la prévoyance liée ou pilier 3a et la prévoyance libre ou pilier 3b.

Le pilier 3a est destiné aux personnes dont le revenu est soumis à l’assurance vieillesse et survivant (AVS). C’est une formule proposée par les banques et assurances ; ce qui vous permet de bénéficier des certains avantages fiscaux, dont la déduction de la cotisation sur vos revenus d’impôts.

Par ailleurs, le plafond de cotisation est de 6883 CHF par an pour les salariés et de 20% du revenu pour tout travailleur indépendant. Avec une prévoyance liée, votre capital n’est retirable que sous certaines conditions.

La prévoyance libre ou pilier 3b, quant à elle, est une formule réservée à tout individu. Cette souscription n’est pas soumise à des conditions de retrait de fond ni à un plafond de cotisation annuelle.

En outre, le 3e pilier libre est considéré comme de la fortune et n’est soumis à aucun impôt lors de son retrait, contrairement au pilier lié.

Dans quels cas le retrait du 3e pilier A est-il possible ?

À l’heure actuelle, il est possible de retirer ses fonds 5 ans plus tôt avant l’âge de la retraite ; sachant que cet âge est de 65 ans pour les hommes et 64 pour les femmes.

Vous pouvez également bénéficier d’un versement anticipé en cas de divorce ou si le capital est affecté à l’acquisition d’un logement personnel.

Le capital de votre prévoyance liée peut également servir d’amortissement pour un prêt hypothécaire. Un remboursement est aussi envisageable en cas de changement de métier ou de voyage définitif à l’étranger.

à voir