Comment clôturer une assurance vie ?

Clôturer une assurance vie

Une assurance vie est un investissement effectué et qui aide une personne à se constituer un revenu complémentaire. Pour de nombreuses raisons, il arrive que certains individus renoncent à leur placement et décident de résilier leur contrat. La résiliation du contrat doit suivre plusieurs étapes. Si vous souhaitez clôturer votre assurance vie, voici donc le processus à suivre.

La demande pour clôturer une assurance vie

Il n’est pas très approprié de se présenter du jour au lendemain pour mettre fin au contrat d’épargne qui vous relie à votre compagnie d’assurance. En effet, il est nécessaire de suivre une procédure qui requiert de la patience et du dynamisme. Cette dernière est précédée d’une phase importante : la demande de résiliation officielle de votre contrat.

A découvrir également : Comment obtenir un contrat d’assurance ?

Pour faire une demande de résiliation, il est nécessaire de rédiger une lettre recommandée avec un accusé de réception. Le document comporte le numéro de votre contrat ainsi que la date de prise d’effet de la rupture.

Afin d’éviter toute forme d’ambiguïté, vous devez être précis et concis dans vos écrits. Il faut noter qu’à partir de la date fixée, la loi accorde un délai de 2 mois à l’assureur pour vous rembourser. Vous pouvez ainsi attendre que votre contrat soit racheté.

A lire également : Qui a droit aux lunettes gratuites ?

Clôturer une assurance vie : le rachat de son contrat

En général, le terme clôturer n’est pas adapté lorsqu’un particulier décide de mettre fin à son contrat d’assurance vie. Dans les normes, il convient d’évoquer le terme de rachat de contrat. Ainsi, le rachat de contrat est l’étape qui permet de constater la fin d’un placement financier en épargne.

Ce dernier peut être partiel ou total. Dans tous les cas, peu importe le type de rachat, le particulier récupère soit la totalité, soit le peu des fonds épargnés.

Le rachat partiel d’un contrat est à peine perceptible. En effet, il est presque impossible de remarquer qu’un rachat partiel est effectué. Ainsi, le souscripteur retire une partie de ses fonds épargnés sans pour autant annuler le contrat d’assurance.

Les avantages qui lui sont accordés ne se différencient presque pas de ceux accordés quand les capitaux ne sont pas touchés. Dans le cas d’un rachat partiel pour clôturer une assurance vie, une suite d’épargne peut être engagée.

En ce qui concerne le rachat total, le souscripteur retire tous les capitaux détenus par l’assureur. De ce fait, il met fin au contrat d’une manière définitive. L’argent peut lui être versé à tout moment et il ne possède aucune antériorité.

La rente viagère : l’autre moyen qui permet de réaliser une fin d’épargne

Clôturer une assurance vie

Pour clôturer une assurance vie après le décès du souscripteur, la méthode de sortie en rente viagère a fait ses preuves. Avec cette dernière, les fonds accumulés sont versés d’une manière périodique et progressive jusqu’à votre décès. Seul le souscripteur définit les critères de la période de versement. Ainsi, l’argent peut être versé par semaine, par trimestre ou par mois.

La rente viagère est très appropriée pour ceux qui prévoient d’utiliser leur argent de manière raisonnable. Toutefois, lorsque le processus est lancé, aucun retour en arrière n’est autorisé. Plus clairement, il est impossible d’associer une suite d’épargne après un retrait. Le capital de départ devient la propriété de la compagnie cocontractante. C’est ce qui différencie la rente viagère du rachat partiel de contrat.

Si une partie de votre argent demeure chez l’assureur après votre décès, elle est versée à votre conjoint ou conjointe. Dans ce cas, il s’agit d’une rente viagère entamée.

Procéder à une clôture de son assurance vie : contacter un professionnel

Définir la méthode de sortie d’un contrat d’assurance vie est complexe pour plusieurs raisons. Le souscripteur doit, dans tous les cas, se retirer avec des avantages intéressants. Ce dernier doit aussi faire attention en raison des frais de clôture qui s’appliquent parfois.

Ainsi, si vous n’êtes pas assez informé, il vaut mieux confier cette affaire à un professionnel. Conseiller en sécurité financière, ce dernier vous aidera à éviter les obstacles à la sortie sans perdre vos sous.

L’apport du spécialiste pour clôturer une assurance vie se constate aussi au moment des litiges avec la compagnie d’assurance. Dans ce cas, vous serez certain de bénéficier des conseils nécessaires pour faire face à l’équipe adverse.

à voir