Espagne — Le gouvernement espagnol a déclaré le lancement d’une nouvelle opération de régularisation pour une catégorie de résidents sans papiers. Parmi ceux-ci, les Algériens qui remplissent les critères requis seront concernés.

Mardi 26 mai, l’Espagne a décidé d’accorder un permis de travail et de séjour de deux ans. Les bénéficiaires de ces documents qui peuvent être renouvelés pour deux ans supplémentaires sont des jeunes (18 à 21 ans) sans papier en Espagne ; rapporte le quotidien espagnol El País et cité par Visa et Voyages Algérie — VVA.

La régularisation bénéficiera aux migrants qui, mineurs, sont entrés sur le sol espagnol. Souvent, ils avaient leur premier contrat de travail après la promulgation d’un décret royal du 7 avril. Le texte visait à recruter des travailleurs d’origine étrangère. L’objectif était de remédier au déclin de la masse de travail provoqué par le blocus frontalier.

A lire également : Comment faire de la location meublée à Lyon ?

« Le l’octroi d’un congé de travail de deux ans sans limitation de secteur ou de territoire ; stimule la pleine intégration des jeunes sur le marché du travail, une demande de dizaines d’ONG qui ont travaillé pour leur intégration depuis leur arrivée en Espagne en tant que mineurs », note le journal espagnol.

Les sans-papiers en Espagne : les adolescents d’origine étrangère ont accès à la vie professionnelle

Les jeunes migrants ne travaillent pas seulement sur le droit à la résidence légale. Mais aussi l’accès au marché du travail dès l’âge de 16 ans. Nous rappelons également, selon la même source, l’extension des mesures exceptionnelles de l’arrêté royal du 7 avril. Il s’agit du 30 juin au 30 septembre, tel qu’approuvé par le Conseil des ministres.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'une résidence locative ?

Il faut se rappeler que 1600 Algériens ont débarqué illégalement sur la côte espagnole au cours des 5 derniers mois de l’année 2020. Le chiffre relayé par la presse locale dépasse de loin celui des candidats à l’immigration illégales du Maroc ou de la Tunisie. 984 Marocains et 240 Tunisiens. Les deux résumés donneront 1224. C’est encore moins que le nombre d’Algériens.

Il convient également de noter que le plus grand pays de la péninsule ibérique a l’intention de rouvrir ses frontières aux touristes étrangers. La période de cette réouverture est prévue pour juin prochain. La situation sanitaire en Espagne a été considérée par son gouvernement comme susceptible de mener une telle approche.