Si vous changez d’entreprise, pensez à vérifier que votre nouvelle assurance professionnelle est bien adaptée à vos besoins

assurance professionnelle

Bien qu’il ne soit pas fréquent de rencontrer certains promoteurs, changer leurs entreprises, les cas rares enregistrés en sont la preuve que cela est bien possible. Si vous faites partie de ce lot restreint de propriétaires d’entreprises, pensez alors faire un tour chez votre assureur. Il est fort probable qu’à une nouvelle enseigne, correspond une nouvelle assurance professionnelle. Si vous désirez en savoir plus, lisez ce qui suit.

Une responsabilité civile professionnelle adaptée à votre secteur d’activité

Les garanties offertes par votre responsabilité civile professionnelle sont très liées à votre secteur d’activité. En changeant d’entreprise, ne vous étonnez pas que votre assureur laisse comprendre que votre nouveau secteur d’activité ne requiert pas l’assurance professionnelle. Toutefois, il mentionnera qu’il est toujours important de prévoir toutes les formes de risques surtout celles qui engagent votre responsabilité civile.

A lire également : Quel sont les démarches à faire après un licenciement ?

En tout état de cause, remarquez que toutes les entreprises ont un point en commun qui permet de définir la meilleure couverture. Il s’agit de la taille de l’entreprise. Alors que parler de taille de l’entreprise revient encore à aborder l’aspect du chiffre d’affaires.

De ce fait, si votre business actuel semble plus grand que l’initial, c’est évident que votre assureur propose des garanties plus alléchantes et plus convaincantes. C’est ainsi que la prime d’assurance fixée tiendra compte de vos nouveaux besoins. Aussi, plus l’enseigne a de l’envergure, plus la responsabilité de l’établissement est mise en évidence.

Lire également : Pourquoi faire appel à un courtier pour son assurance de prêt ?

Une assurance professionnelle qui évolue selon vos objectifs

Le désir de tout chef d’entreprise est de voir son business grandir au fil du temps. Il est donc possible que vous élargissiez votre domaine d’activité dans la perspective de toucher une cible plus grande.

À titre d’exemple, une société de stylisme peut décider à tout moment d’offrir des formations ou de vendre des accessoires en ligne. Puisque le champ d’action s’étend davantage, il est donc impérieux de visiter son assureur pour connaître les nouvelles modalités.

Procéder ainsi est la décision la mieux réfléchie. D’ailleurs, c’est évident que votre assurance professionnelle initiale ne soit pas en mesure de vous offrir une couverture aussi large.

En décidant de faire le contraire, vous faites prendre des risques considérables à votre société. Face à un litige avec un client ou un collaborateur, il est clair que votre reste à charge sera colossal. En plus, cela porte à croire qu’un contrat inadapté est synonyme d’absence d’assurance professionnelle.

Faut-il une nouvelle assurance pour un changement de bureaux ?

assurance professionnelle

Dans la diversité des gammes proposées par une couverture professionnelle se trouve l’assurance perte d’exploitation. Il s’agit d’une garantie qui accompagne les professionnels à faire face aux dommages subis lors d’un sinistre. C’est le cas :

  • des dégâts engendrés après une inondation ;
  • des catastrophes naturelles ;
  • des incendies ou explosions ;
  • des pertes enregistrées à l’issue d’une émeute ;
  • des actes de cambriolage ou de vandalisme.

De fait, lorsque vous changez de siège social ou quand vous déplacez l’une de vos représentations, pensez à tenir au courant votre assureur.

Il vous conseillera s’il y a lieu de changer de contrat en vue de mettre sur pied une nouvelle assurance professionnelle. En réalité, comme vous le savez bien, il y a des zones qui présentent des risques plus que d’autres. Si certaines régions se qualifient de zones à risque, d’autres par contre se reconnaissent par leur insécurité.

Quelles conséquences quand vous oubliez d’alerter votre établissement ?

En dehors de la garantie décennale qui est obligatoire, les autres produits proposés par une assurance professionnelle ne le sont pas. La preuve, il n’y a aucun texte de loi qui met l’accent sur l’obligation de souscrire une responsabilité civile par exemple. Du coup, au cas où vous auriez oublié de vous engager pour une nouvelle assurance professionnelle, il est clair que vous ne connaissez aucune sanction.

Néanmoins, gardez toujours à l’esprit que votre contrat doit être proportionnel à la taille de votre entreprise et par conséquent à votre chiffre d’affaires. Si vous changez d’entreprise, de bureaux ou de mobilier, évitez de perdre le temps et rendez-vous vite chez votre assureur.

Il vous aidera à redéfinir les risques liés à votre décision. Du coup, votre nouvelle prime d’assurance s’adapte aux nouvelles réalités. Là, tout le monde y trouvera pour son compte.

à voir

Pourquoi acheter du bitcoin ?

Pourquoi acheter du bitcoin ?

Si vous cherchez des méthodes pour placer votre argent en 2021, il existe de nombreuses solutions intéressantes. D’ailleurs, vous avez dû entendre parler du Bitcoin. ...