Le bilan patrimonial

Chaque individu possède un patrimoine. Afin d’établir un bilan de celui-ci, il est indispensable de faire appel à un consultant en gestion de patrimoine. Les éléments constituant votre patrimoine sont les biens immobiliers, les actifs financiers et aussi les actifs professionnels. Il est également possible d’ajouter que tout individu détient un patrimoine culturel. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir à propos du bilan patrimonial.

A lire aussi : Les SCPI de bureaux ont la côte auprès des investisseurs

Définition du bilan patrimonial

Si vous souhaitez avoir une connaissance plus approfondie de votre situation financière et patrimoniale, alors le bilan patrimonial peut vous aider à évaluer votre patrimoine.

Lors de votre rencontre avec un conseiller en gestion de patrimoine, ce dernier fera un tour d’horizon de votre situation fiscale et patrimoniale. Le but de cette rencontre est de comprendre au mieux votre mode de fonctionnement afin de vous proposer par la suite les investissements les plus adaptés.

A lire également : Pourquoi investir dans une SCPI ISR ?

En effet, le bilan patrimonial a également d’autres objectifs, à savoir :

  • D’analyser votre situation ;
  • D’étudier vos placements financiers ;
  • Redresser la situation si nécessaire ;
  • D’anticiper vos revenus de retraite.

En fonction de vos objectifs, vos besoins sont analysés de la manière suivante :

  • Court terme (environ un an) ;
  • Moyen terme (2 à 5 ans) ;
  • Long terme (5 ans et plus).

Établir un diagnostic de votre situation patrimoniale

Éléments à prendre en compte

Avant de rencontrer un conseiller pour établir un diagnostic de votre situation patrimoniale, il est essentiel que vous disposiez de divers documents, tels que :

  • La somme de vos prêts en cours
  • Les avis d’imposition ;
  • Les relevés de votre (vos) compte(s) bancaire
  • Une estimation de votre patrimoine immobilier
  • Vos comptes d’épargne ;
  • Vos titres.

Votre situation financière prendra également en compte :

  • La composition de votre famille (situation familiale) ;
  • Votre régime matrimonial ;
  • Votre situation professionnelle (salaires, jetons de présence, dividendes, statut social) ;
  • Votre situation fiscale (charge fiscale : TMI, IFI – impôt sur la fortune immobilière, qui remplace l’ISF depuis le 1er janvier 2018) ;
  • Votre situation financière (votre patrimoine et vos dettes) ; et
  • Vos objectifs

L’analyse de votre patrimoine : le bilan

L’analyse se présente généralement sous la forme d’un bilan. Le bilan comprendra : l’actif, le passif et les éléments hors bilan de la situation familiale (Madame et Monsieur).

L’actif comprend :

  • Le patrimoine d’usage : résidence principale et/ou secondaire, mobilière ;
  • Les biens professionnels : actions, sociétés, fonds de commerce ;
  • Les biens à revenus : immobilier direct, parts de SCI, SCPI ;
  • Des placements financiers :
  • Assurance capitalisation : assurance pep, contrat de capitalisation,
  • Actifs financiers : actions, obligations,
  • Épargne : PEL, comptes sur livret,
  • Liquidités : Codevi, comptes courants, fonds monétaires.

On obtient ainsi le total global des actifs qui génèrent les revenus de la succession.

Le passif comprend :

  • Les emprunts professionnels : financement de biens professionnels, de parts de société, etc.
  • Les prêts privés : financement de biens immobiliers, consommation, découverte.

Ceci nous permettra de connaître le total général du passif.

Les éléments hors bilan :

  • Juridiques : plan de stock-options, retraite, assurance décès ;
  • Obligations : garanties, leasing.

Bon à savoir : les stock-options ne figurent pas au bilan, car elles prennent leur valeur après avoir été exercées.

Le bilan est généralement accompagné d’un budget prévisionnel (charges et produits).

Ces différents éléments font l’objet d’une simulation. Cette simulation vous permettra de mesurer l’impact des différentes solutions à envisager sur votre patrimoine et la manière de le faire évoluer de manière satisfaisante.

à voir