L’ assurance est un contrat par lequel un assureur garantit à l’assuré, moyennant une prime ou une cotisation, le paiement d’un montant convenu en cas de risque déterminé. Le risque est énorme si vous mettez en œuvre un projet sans garantie d’assurance. Les accidents de la route et du travail peuvent être survenus à tout moment. Assurance avec vos principes serait la bienvenue. Quelle est l’utilisation de l’assurance ? Quelle est la différence entre l’indemnisation et l’assurance forfaitaire ?

L’ utilité de l’assurance

A lire également : Comment resilier une assurance auto sans motif ?

Les accidents de la route et du travail sont des dommages graves nécessitant l’intervention imminente de l’assurance. Il aide les gens à se lever, à retrouver une vie normale et à retrouver une certaine tranquillité d’esprit. Les personnes qui souscriront à cette assurance recueilleront de l’argent dans un compte premium. Une grande partie de cet argent est utilisée pour soutenir les souscripteurs en cas de graves difficultés telles que des accidents de voiture, des incendies domiciliaires et des pertes d’emploi. C’est l’indemnisation. Les assureurs sont donc tenus de disposer d’une importante réserve de fonds pour répondre aux besoins accidentels des assurés. Pour mieux comprendre ce concept, allez ici. Comparaison entre la somme forfaitaire et l’assurance compensatoire

L’ assurance de la personne humaine est soumise au principe forfaitaire. Il s’agit d’un principe selon lequel l’assureur a le droit d’offrir une indemnisation qui n’est pas conforme au montant de la perte. Mais l’assurance dommages respecte le principe de compensation. Ainsi, l’assureur ne peut offrir une indemnisation supérieure au montant du dommage. En effet, le principe d’indemnisation évite l’enrichissement maximal de l’assuré, c’est-à-dire qu’il permet à l’assureur de subroger. Cette subrogation ne s’applique pas avec le principe forfaitaire. Cependant, il existe des assurances telles que l’assurance maladie qui accompagnent à la fois la somme forfaitaire et les garanties de dénitie.

A lire en complément : Cinq idées reçues sur la résiliation de l’assurance emprunteur