Si vous êtes locataire ou propriétaire d’un parking ou d’un garage, vous devez savoir qu’il y a des frais de location à payer . Dans une copropriété, il y a des gens qui entretiennent le bâtiment et l’accès voir. En tant que locataire de stationnement, vous profiterez également de l’éclairage pour accéder à votre parking, et peut-être même d’une ampoule qui éclaire l’intérieur de votre garage.

**

A découvrir également : Où trouver un financement pour un projet ?

Tout cela a un coût que le syndicat des copropriétés assume initialement et sera facturé aux acheteurs de parkings et garages. Ces derniers pourront en retirer une partie auprès de leurs locataires. Pourquoi ? Parce que le locataire d’un parking ou d’un garage bénéficie de certains de ces services. Il est donc normal qu’il paie une contribution financière pour ces services. Cette contrepartie est appelée frais de location pour le stationnement ou le garage.

A lire en complément : Quel Entreprise ouvrir en 2021 ?

Les frais de location sont les frais pour tous les baux réglementés par le Code civil. Pour trouver un contrat de location pour vos parkings, il vous suffit de cliquer sur ce lien. Elles ne doivent pas être confondues avec les coûts recouvrables des logements résidentiels qui sont gérés par la loi du 6 juillet 1989.

Les frais de location d’un parking ou d’un garage sont des sommes dues par le locataire au bailleur, en plus de son loyer mensuel.

Voici le résumé de l’article :

  1. Quelle loi régit la répartition des frais de location pour les parkings et garages ?
  2. Les deux types de frais pour les parkings et les garages
  3. Frais de location appliqués aux parkings et garages
  4. Investir dans les garages en copropriété

Quelle loi régit la répartition des frais de location pour les parkings et garages ?

J’ ai passé beaucoup de temps sur les forums traitant de ce problème pour savoir que nous lisons tout et n’importe quoi sur les frais de location dans les parkings et les garages. Les réponses à vos questions se trouvent le plus souvent dans le règlement sur les condominiums et non dans la loi. Toutefois, la loi énonce un certain nombre de principes. Vous trouverez toutes les règles de location de parkings dans mon livre Succurent Car Rental.

À l’appui de mes observations, j’ai jugé nécessaire (pour cet article) de citer la législation à partir de laquelle le contenu de cet article est tiré. Il s’agit de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, qui établit le statut de propriété de la copropriété des bâtiments construits. Il commence comme suit :

« Cette loi régit tout bien construit ou groupe de bâtiments construits dont la propriété est répartie, entre plusieurs personnes, en lots comprenant chacun une partie privée et une partie d’espaces communs.

En bref, lorsque vous possédez un parking dans une copropriété, vous possédez une partie des parties communes en plus de votre place de stationnement. ‘ Cette partie des parties communes est basée sur la superficie et l’emplacement de la propriété dans la copropriété. Le principe de ce calcul est présent dans la réglementation de la copropriété.

Article 8 — « Un statut du traité de copropriété, y compris ou non l’état descriptif de division, détermine le sort des parties privées et communes et les conditions de leur jouissance »

Vous trouverez dans la loi copropriété la liste des parties appelées communes et à qui ils bénéficient.

Article 10 — « Les copropriétaires participent aux redevances encourues par les services publics et aux éléments d’équipement commun, en fonction de l’utilité que ces services et éléments présentent pour chaque lot.

Ils participent aux coûts liés à la conservation, à l’entretien et à la gestion des parties communes proportionnellement aux valeurs relatives des parties privées incluses dans leurs envois, tels que ces chiffres sont tirés de l’article 5.

Le statut de la copropriété détermine la portion de chaque lot dans chacune des catégories de frais.

Les statuts de la copropriété publiés le 31 décembre 2002 ou après le 31 décembre 2002 indiquent les facteurs pris en compte et la méthode de calcul pour déterminer les parties communes et la répartition des redevances.

‘ Qu’ est-ce que ce charabia ? Cela signifie qu’en tant que propriétaire de parking, vous devez participer aux frais de location des garages suivants :

la conservation des communes (dommages de l’eau, termites…)

, entretien des communes (ménage, espaces verts…)

, l’ administration des espaces communs (frais syndicaux…).

Vous trouverez dans le règlement sur la copropriété combien vous participerez à ces tarifs de location de votre parking ou garage.

Article 14, paragraphe 1 — « Afin de couvrir les coûts actuels d’entretien, d’exploitation et d’administration des espaces communs et des équipements communs du bâtiment, le syndicat des copropriétaires vote, chaque année, un budget prévisionnel. L’assemblée générale des copropriétaires appelés à voter sur le projet de budget sont respectés dans un délai de six mois à compter du dernier jour de l’exercice comptable précédent.

Les copropriétaires paient des dispositions syndicales équivalant au quart du budget voté. Toutefois, l’assemblée générale peut définir des termes et conditions différentes.

La provision est versée le premier jour de chaque trimestre ou le premier jour du délai fixé par l’assemblée générale.

Bref, le budget estimatif des dépenses communes est établi une fois par an‘ et voté lors de l’assemblée générale par les copropriétaires. Ainsi, ils s’engagent à payer les charges prévues au cours du trimestre à chaque début du trimestre.

Les deux types de cargaisons pour les parkings et les garages

**

Les charges sont avances sur les frais de parking payables. Ils sont basés sur la consommation de l’année dernière et ajustés pour tenir compte des augmentations de coûts telles que l’électricité ou le gaz.

Chaque année, le propriétaire ou l’agence qui gère le parking, fait l’ajout de tous les frais qu’ils ont payés. Ils comparent ensuite au montant des provisions payées par le locataire. En cas de différence en faveur du locataire, le locataire est remboursé de son avance de frais. Autrement, il reçoit un avis de règlement des dépenses qui ont dépassé les dispositions. Cette opération est appelée régularisation des frais de location pour les parkings.

Dans le cas de charges forfaitaires, le locataire paie chaque mois le montant des dépenses prévues. Ces montants sont définitivement achetés au propriétaire, même si les redevances sont inférieures au montant payé par le locataire. D’autre part, en cas de dépassement, il appartient au propriétaire d’assumer la différence.

Le choix des provisions ou le forfait pour les frais de location appartient au propriétaire qui décide de la location du garage ou du parking le régime de redevance qu’il choisit.

Frais de location appliqués aux parkings et garages.

Les frais d’entretien et de conservation sont calculés en fonction des actions des espaces communs. Les propriétaires des parkings sont tenus de payer pour eux. Bien que les locataires n’en bénéficient pas directement, certains frais tels que la taxe d’enlèvement des déchets des garages se répandent.

Veuillez noter que les frais d’antenne de télévision ou de chauffage collectif ne peuvent pas être facturés par lots qui ne bénéficient pas de cette possibilité. Les parkings sont, donc supprimé. Ils paieront les frais d’ascenseur s’il est à leur disposition et déserte le parking.

Tarifs de location Expliquer
Avantages Groupe Selon la part de la commune attribuée au parking, payable par le locataire : Chauffage des espaces communs, Électricité, gaz provenant des espaces communs, Entretien des espaces communs et extérieurs.
Taxe du logement Il est dû par le locataire qui occupe le stationnement le 1er janvier de l’exercice, à condition que le parking soit situé à moins d’un kilomètre de votre lieu de résidence.
Taxe foncière C’ est la responsabilité du propriétaire le 1er janvier de l’année d’imposition. En cas de vente, la taxe foncière peut être répartie entre le vendeur et l’acheteur du parking.
Taxe sur les déchets ménagers C’ est dû par le locataire.
Honoraires fiduciaires Ne profite pas au locataire, payable par le propriétaire

Pour les autres frais, le locataire est responsable des réparations mineures et de l’entretien, le propriétaire assume les réparations majeures.

En cas de doute, ne paniquez pas, dans le grand dans la plupart des cas, la copropriété est gérée par un administrateur. C’est lui qui enverra les dettes accumulées au propriétaire. Vous pouvez demander à cet administrateur les frais que vous pouvez percevoir auprès de votre locataire.

Investir dans les garages en copropriété

Chaque jour, j’échange par e-mail avec les lecteurs. J’adore les rencontrer, échanger des questions. Donc j’apprends plus vite que si j’étais seul dans mon coin à faire mes recherches immobilières. Julien m’a contacté pour la première fois au sujet de RentMarage. C’est la calculatrice spéciale de performance de garage que j’offre à mes lecteurs (disponible sur le formulaire). Il a suggéré quelques améliorations. Par la suite, Julien a visité un lot de 2 garages vendus à 15000€.

Et voici son histoire :

« Si vous voulez écrire un article sur les condos basé sur mon histoire, j’ai vraiment Je n’ai aucun problème. Surtout si vous pouvez aider d’autres personnes. Je vous ai dit que j’allais acheter deux garages. Je veux partager avec vous mon accident de commerce.

Les deux garages en question font partie d’une copropriété. Ce condo dispose d’un mur donnant sur la route publique, adjacent à une maison protégée par les Bâtiments Français. C’est un cas très spécial, je vous l’accorde. Le mur en question fait partie de la copropriété, mais il n’affecte pas les garages. Le montant des réparations sur ce mur est de 390 000 euros, répartis entre tous les copropriétaires. Le futur propriétaire de ces garages sera 2/5000 de la copropriété par garage. Le vendeur s’engage à payer sa part des travaux : 390 000€ x 4/5000 = 312€ pour les deux garages

Pour entrer dans les détails, le condo est en essai avec le promoteur qui possède la maison protégée. Qui a dit procès dit certainement appel, dit aussi la procédure qui dure avec le temps. Si d’autres frais sont engagés après la vente, ils seront pour moi. Enfin encore jusqu’à 2/5000 par garage, mais les sommes en jeu me refroidir.

Avant d’investir, Julien a très bien fait son travail. Il a demandé complètement à propos de l’appartement. Aujourd’hui, de nombreux parkings ou garages à vendre sont reliés à des condominiums. Avant d’investir 10 000€ ou plus, il est préférable de mesurer les risques de cet investissement.

Julien est allé au bureau d’enregistrement, mais il ne l’a pas signé.

**

Cette histoire n’a été apprise que lors de la première consultation avec le notaire et le vendeur. J’ai insisté auprès de mon notaire pour que le contrat de vente, établi par le notaire du vendeur (elle a le sien et j’ai le mien) me soit transmis plusieurs jours avant la signature des fiançailles. J’ai reçu le rendez-vous par e-mail à 13h le jour de signature, alors que j’avais rendez-vous à 17h00. J’ai donc annulé le rendez-vous.

Après avoir lu le rendez-vous, plusieurs points n’étaient pas clairs. Donc, un avocat a examiné l’engagement. Le dernier me dit que ce compromis est bon pour la poubelle. Ça ne me protégera pas de quoi que ce soit s’il y a de nouvelles accusations concernant ce fameux mur. Pour information, ce n’est pas un petit mur, c’est un énorme mur de soutènement avec de la pierre à l’ancienne. Pire, je ne peux pas louer de garages à des étrangers au condo sans l’accord de tous les copropriétaires. En fait, ils ont la priorité pour les parkings (en d’autres termes, aucune chance qu’ils acceptent tous).

Enfin, l’avocat me dit que le compromis en question ne convient absolument pas à la vente d’un garage. Le notaire de la vendeuse n’a pas pris la peine (pour être poli). Il a simplement supposé un engagement à vendre des appartements et changé certaines choses.

**

Je voulais absolument souligner plusieurs points qui me semblent importants, surtout quand il s’agit d’acheter des garages dans une copropriété. Acheter dans un condo est risqué. Si trop de travail se produit, cela peut nier la rentabilité de votre projet ! Même sans aller à l’extrême comme dans mon exemple, il peut être de refaire un toit, l’asphalte etc… Vous me répondrez certainement que l’avantage de la Condominium demeure que les coûts sont répartis entre tous les copropriétaires. Mais pour un garage en plus de changer la porte de garage ou de refaire le toit, il n’y a pas plus cher.

Voici ma conclusion sur cette aventure :

  • Il faut l’accord de tous les copropriétaires pour pouvoir louer à des personnes extérieures (ce qui est encore très contraignant).
  • Portez une attention particulière à la lecture de engagement. N’hésitez pas à l’avoir lu par un avocat de service (gratuit et selon les villes).
  • Demandez à lire le rendez-vous plusieurs jours avant de le signer. Si j’avais découvert le jour de la signature devant le notaire, j’aurais certainement signé naïvement confiance le notaire.

Vous savez probablement déjà tout cela, mais je trouve intéressant de le changer. Je me retrouve à la place du début, mais cette expérience m’aura appris beaucoup de choses. Vous comprendrez, J’ai interdit les condos de ma recherche lol ! En outre, qui dit copropriété dit souvent des frais supplémentaires.

Cerise sur le gâteau, j’ai demandé un prêt de 15000 euros pour investir. Le prêt est refusé parce que l’achat d’un garage ne suffit pas pour faire un prêt immobilier. Alors ils m’ont renvoyé… pour un prêt à la consommation. Ce n’est pas le même taux du tout ! ! ! Mes banquiers savent que j’ai de l’argent de mon côté. Pour un investissement et un prêt de seulement 15000 euros, la banque m’a offert 400 euros de frais de dossier, ce qui est aberrant.

En bref, tant de points où vous devez être vigilant dans l’achat d’un garage. Au cours de mes recherches, je me rends compte que les garages (ou locaux) dans les condominiums sont nombreux. Les essais au sein de ce dernier ne sont pas si rares. Vous devez vraiment être prudent lorsque vous voulez investir dans un condo. »

Merci beaucoup à Julien d’avoir partagé avec nous le fruit de son expérience. Les garages ou les parkings sont souvent à l’intérieur de la copropriété. Avant d’acheter, vous devez vérifier quelques points comme ceux dont Julien a parlé. Je voudrais ajouter qu’il est toujours bon de lire les derniers procès-verbaux des assemblées générales. Il est préférable de parler à certaines personnes du condo, car c’est souvent le meilleur moyen pour savoir ce qui se passe là-bas.

Enfin, le choix du notaire est souvent dû à l’acheteur. Dans le cas où le vendeur impose votre notaire, je vous recommande fortement de prendre votre notaire. Cela ne coûtera pas plus cher parce que les notaires partageront les coûts (et la main-d’œuvre). Votre notaire défendra ses intérêts, tandis que le notaire du vendeur (surtout s’il est un professionnel de l’immobilier) aura tendance à défendre la personne qui le paie.

Voici d’autres articles pour plonger dans le sujet

Augmentation de la location de parkings et garages : quel examen et indexation

Comment tester le prix de votre parking et garage ?

Tarifs de stationnement et prix de location de garage